ESCALIERS MÉCANIQUES DE LA RATP : Des économies qui vont couter cher !

ESCALIERS MECANIQUES
Certains s’interrogent, sans doute à juste titre, sur la situation des escaliers mécaniques de la RATP suite à la mise en place d’une nouvelle génération de matériel.La CGT-RATP tient à affirmer sans ambigüité que cette situation n’a absolument rien à voir avec ce qui a récemment fait l’actualité à la SNCF concernant la largeur de nouveaux trains. Tenter de faire un lien entre ces différentes situations serait révélateur d’une volonté délibérée de tronquer la réalité, de mentir afin de rendre plus « croustillante » une situation qui appelle à un regard objectif et constructif.Les escaliers mécaniques de la marque « CNIM » et de type « 4PI » font en ce moment l’objet d’une actualité peu valorisante pour la RATP…Ces escaliers mécaniques ont été conçus pour remplacer des escaliers de plus petit gabarit afin de permettre d’augmenter de 10 cm les marches pour faciliter le flux voyageurs.Certains de ces modèles ont été installés dès 2008 sur la ligne 14 du métro, entre autres à la station « Olympiade ».
Indiscutablement, ces escaliers mécaniques subissent un fort taux de panne (en moyenne 7 pannes par mois, contre 3 pour un escalier mécanique « standard »). C’est dans ce cadre et bien consciente de ce problème que la CGT-RATP a déposé une procédure « d’alarme sociale » lors de la reprise de la maintenance de ce matériel par la RATP afin d’exiger des effectifs supplémentaires, dans l’intérêt premier des usagers.
La RATP et la CNIM portent une coresponsabilité sur la question du manque de fiabilité de ces équipements.
En effet, il s’avère qu’à vouloir tirer vers le bas le coût de ce type d’équipement, la RATP s’expose à une fabrication de moins bonne qualité, d’autant plus que cette production ne s’est pas réalisée en France (pour la première fois !) ni même en Europe, la CNIM est pourtant une entreprise française !
La CGT-RATP dénonce ce type d’économies qui, en réalité, coûte cher à la collectivité et dégrade les conditions de transports des usagers.
Nous revendiquons une maintenance de qualité avec les effectifs nécessaires pour sa bonne réalisation et dénonçons toute économie qui dégrade les conditions de transports des usagers !
Paris, le 16 juillet 2014 – 12h30

Auteur: union_admin

Partager cet article :
%d blogueurs aiment cette page :