Appel d’offres du Tramway T9, la RATP était dans un jeu !

Île-de-France Mobilités (IdFM), l’autorité organisatrice des transports en Île-de-France vient d’attribuer dans le cadre de son appel d’offre du tramways T9 (ligne desservie aujourd’hui par le bus 183 et exploitée par la RATP) à « Kéolis », filiale de la SNCF.

La RATP (RATP Dev) et la Caisse des Dépôts et Consignations (Transdev) autres groupes 100% publics ont été écartées de ce marché.

Dans sa communication ( Urban Flash 11/2019) , la direction de la RATP se dit déçue mais se console en invoquant que « c’est aussi le jeu de la compétition… ».

Les agents RATP, particulièrement ceux qui assurent au quotidien le Service public de la ligne de BUS 183 (amenée à disparaitre à la mise en service du T9) sont effarés et inquiets d’apprendre qu’ils étaient au cœur d’un « jeu ».

La CGT-RATP réaffirme que la concurrence dans les transports publics ne répond pas à un besoin exprimé par les voyageurs mais à un dogme libéral afin de capter l’argent public en vue de distribuer des dividendes dans des entreprises de droit privé.

Cette vision de la direction de la RATP est sûrement celle d’un jeu de Monopoly où dans la vraie vie les agents du Service public deviennent les variables d’ajustement des marchés.

Cette communication n’est pas acceptable, dans une période où l’ensemble des réseaux franciliens sont saturés, nous avons besoin d’un grand Service public de transports modernisé, rénové et développé pour répondre aux besoins grandissants.

Paris, le 17 juin 2019

Author: union_admin

Share This Post On
%d blogueurs aiment cette page :