Comment la loi discutée en ce moment nous concerne aussi !

Les mobilisations, et notamment celles du 9 mars initiées par les organisations de jeunesse et les organisations syndicales de salariés (CGT, FO, FSU, Union syndicale Solidaires, UNEF, UNL, FIDL), ont contraint le gouvernement à des concessions sur la loi travail.
Cependant la CGT considère que les aménagements annoncés ne changent pas la philosophie générale du projet et ne répondent pas aux aspirations fortes, exprimées par le jeunes, les salarié-e-s et les privés d’emploi.
Ce texte continue à diminuer les droits des salarié-e-s à la RATP aussi : inversion de la hiérarchie des normes, fragilisation des droits individuels conquis, mise en cause des majorations des heures supplémentaires, affaiblissement de la médecine du travail… sont autant d’exemples de régressions qui demeurent.
La CGT-RATP appelle l’ensemble des agents à participer  aux mouvements des 24 et 31 mars où un appel à la grève avec un préavis pour le 31 est déposé dans toute l’entreprise.
D’ores et déjà, la CGT-RATP appelle ses militants et tous les agents  à participer à ses HIS pour débattre des suites du mouvement, jusqu’au retrait de ce projet de loi d’inspiration patronale.
picto-pdf  Téléchargez le tract

Affiche-LoiTraval-CGT-RATP-web

Auteur: CGT_admin

Partager cet article :
%d blogueurs aiment cette page :