Compagnons du voyage : Chantage à l'emploi !

wb_6097F7D9A8C24A57931C19645884F352« Les compagnons du voyage » est une association loi 1901, créée en 1993 par la SNCF et la RATP et financée par ces deux entreprises publiques. Cette association propose un service d’accompagnement de « porte à porte » pour les enfants, personnes âgées ou personnes en situation de handicap. Elle permet ainsi une acquisition de l’autonomie et met tout en oeuvre pour rendre la vie plus facile à toute personne ayant besoin, ponctuellement ou régulièrement, d’assistance dans ses déplacements (métro, bus, RER, tramway, train grande ligne, TER, etc.)en Ile de France mais aussi sur l’ensemble du territoire.
Prenant le prétexte d’une situation économique difficile, la direction de l’association impose une modification du contrat de travail d’une partie du personnel. Celle-ci vise à diminuer de 50% le nombre d’heures de travail et donc le salaire.
Leur salaire passerait donc de 1.341,60 € bruts mensuels à 722,40 €.
La RATP et la SNCF opèrent un véritable chantage envers des salariés déjà précaires alors que les résultats financiers particulièrement bons des deux entreprises publiques pour 2011 et que de nouveaux contrats pourraient voir le jour.
« Soit vous acceptez un salaire de misère, soit vous êtes licenciés »
Les salariés de cette association ont, en général, eu des parcours difficiles et les rémunérations, bien que modestes, qui sont les leurs aujourd’hui, leur permettent de vivre à nouveau dans la dignité, ce qui ne serait plus possible avec une rémunération divisée par deux.
Une attitude inadmissible de la part de deux grandes entreprises publiques qui ne cessent de vouloir développer une politique de service envers leurs usagers. Cette décision est d’autant moins compréhensible que les directions et les organisations syndicales viennent de signer des accords portant sur le handicap et l’intégration de travailleurs en situation de handicap.
La CGT-RATP et la fédération CGT des cheminots apportent tout leur soutien aux salariés de cette association et dénoncent la précarité des salaires et de l’emploi proposée comme seule « solution » aux salariés.
La CGT a interpellé les Présidents de la RATP et de la SNCF pour que de nouvelles pistes d’activités, de nouvelles mesures permettant un maintien de l’emploi et du salaire, soient trouvées.

Author: union_admin

Share This Post On
%d blogueurs aiment cette page :