Crise sanitaire : Nous exigeons de vraies mesures de protection sanitaires et sociales pour les salariés !

Alors que le Premier ministre venait présenter le plan de déconfinement devant une poignée de député(e)s, en vue d’une reprise de l’activité économique et de la vie sociale, la direction générale recevait en téléconférence au même moment les organisations syndicales représentatives sur sa mise en œuvre à la RATP.

À l’écoute du discours et des éléments avancés par la direction, de nombreuses questions essentielles demeurent.

Une certitude, la reprise économique reste la priorité du gouvernement, ce qui laisse beaucoup de libertés aux entreprises, sans réelles garanties sanitaires ou de droits pour ceux qui travaillent.

En matière de transport, le port du masque obligatoire et la distanciation physique sont confirmés mais il apparaît aussi une mesure surprenante : celle de condamner un siège sur deux dans les bus et dans les rames. Cette idée n’est probablement pas venue d’un usager qui utilise les transports régulièrement et pas uniquement aux heures de pointe !

On demande aussi aux parents de décider eux-mêmes s’ils doivent envoyer ou non leurs enfants à l’école ou en crèche avec ce dilemme : choisir la santé de ses enfants ou subir la pression des employeurs pour reprendre le travail.

Nous comprenons les attentes de nos concitoyens qui veulent retrouver une « vie normale » du fait du poids du confinement sur chacun d’entre nous. De plus, de nombreux salariés en chômage partiel ou en arrêt subissent des pertes de rémunération qui compliquent encore plus leur vie quotidienne.

La direction fait figure de bonne élève aux yeux du gouvernement en mettant en œuvre ses mesures minimales, des préconisations pour camoufler de réelles insuffisances (stock de masques, moyens techniques et humains pour la désinfection des installations …).

La CGT, avec vos délégué-e-s et ses militant-e-s, continue à être présente et disponible à tous les niveaux pour la défense des droits et de la santé des travailleur-euse-s ainsi que celle de leurs familles. Pour la CGT, la santé doit primer avant tout !

Paris, le 29 avril 2020


  Crise sanitaire : Nous exigeons de vraies mesures de protection sanitaires et sociales pour les salariés ! (260,3 KiB, 52 hits)

Author: union_admin

Share This Post On
Phone
Email
Messenger
Messenger
Phone
Email
%d blogueurs aiment cette page :