Déclaration de la CGT RATP « Station Guy Môquet » 28 Mai 2010

wb_ED4468782FB341178A21953405941E8EIl y a des symboles et des noms qui doivent être invoqués au quotidien.En cette période où les attaques des politiques en place s’acharnent sur le programme de solidarité mis en place par le Conseil National de la Résistance, notamment son volet social,il y a nécessité de s’assurer de lieux et de liens de mémoire qui nous rappellent que des êtres humains ont fait le sacrifice de leur vie pour combattre le régime nazi en s’engageant dans la résistance.
Ces moments forts de notre histoire doivent être connus de tous les français, de générations en générations.Guy Môquet, jeune militant Communiste, arrêté le 13 Octobre 1940, interné et fusillé le 22 octobre 1941 à Châteaubriant avec 26 autres de ses camarades, en représailles, après la mort d’un officier Allemand, est révélateur de la barbarie de l’occupant.
Ces morts, sont pour nous des vivants mêlés à nos combats quotidiens.Cette station de la ligne 13 de notre métro Parisien a été baptisée le 26 janvier 1946 de son nom. Cette exposition permanente évoque le travail de mémoire, travail de mémoires qui participent à la construction historique, sans instrumentalisation politique, permettant que nous entretenions nos valeurs d’émancipation humaine et de résistance.Le métro parisien a pendant cette période sombre de l’histoire de France, été un haut lieu de l’activité de la résistance avec son réseau de syndicalistes.
Aujourd’hui la CGT est honoré de rendre hommage à la mémoire de Guy Môquet pour que vive cet élan de résistance, car comme le disait Lucie AUBRAC : « Le verbe résister doit toujours se conjuguer au présent ».Ensemble, faisons vivre la mémoire de celles et de ceux qui ont donnée de leur vie, oeuvrons pour que naisse ce monde meilleur qu’ils avaient espéré, où l’homme est au centre de toutes les préoccupations.

Auteur: union_admin

Partager cet article :
%d blogueurs aiment cette page :