Journée d'action nationale pour les salaires et le droit de grève

sauce_austeritePublic, privé : des milliers de salariés se mobilisent, luttent pour exiger des mesures immédiates pour :

  • L’ouverture de négociations sur les salaires, des augmentations de salaires, l’amélioration des conditions de travail, la réduction du temps de travail…
  • Un réel droit de grève pour les salariés du Transport.

L’action collective, les luttes permettent d’obtenir des avancées, des succès pour les salariés. En effet, la mobilisation est indispensable car le gouvernement applique les politiques d’austérité décidées à Bruxelles ou dictée par le MEDEF :

  • Projet Macron, pacte de responsabilité, loi sur le dialogue social ou les retraites complémentaires  AGIRC ARRCO!!

A chaque fois, le gouvernement fait « des cadeaux » au patronat et impose des sacrifices pour les salariés. C’est inacceptable, intolérable !

C’est pourquoi les organisations syndicales se mobilisent, comme le 9 avril dernier avec l’organisation d’un très grand rassemblement unitaire à Paris et la participation de 120000 manifestants.
En effet les choix économiques du gouvernement nourrissent le chômage, la précarité !
Le Pacte e responsabilité, c’est 50 milliards en moins pour les Services Publics, la dégradation des conditions de travail dans les hôpitaux, c’est le refus de favoriser la consommation  par l’augmentation des salaires et des pensions, c’est encore un nouveau cadeau de 20 milliards fait aux grandes entreprises et aux actionnaires au travers du crédit d’impôt compétitivité, ces choix politiques ne font qu’aggraver la situation !
Le niveau du chômage atteint des records, l’Ile-de-France compte 915000 privés d’emploi.
Aujourd’hui, pour combattre le chômage et la crise il faut augmenter les salaires, le pouvoir d’achat des salariés et des retraités pour  relancer la consommation, la croissance économique, financer la protection sociale. Les moyens existent pour répondre aux revendications :

  •  Les exonérations de cotisations sociales représentent 25 Milliards d’Euros en 2010, l’ensemble des diverses exonérations ou « aides » plus de 220 Milliards !!
  • Les grandes entreprises du CAC40 ont réalisé 79 Milliards de bénéfices en 2015, 39 milliards ont été versés aux actionnaires !

Oui, de l’argent il y en a !!! Beaucoup trop pour les actionnaires, pas assez pour les salariés ! C’est le coût du capital qui est le vrai problème, s’y attaquer c’est trouver des solutions à la crise !

Dans  ces conditions la CGT propose d’agir tous ensemble pour les salaires:

  • Augmenter les salaires, le point d’indice dans la fonction publique, les pensions et les minima sociaux de 10 % au 1er juillet 2015
  • Porter le SMIC à 1700 Euros brut par mois comme base des grilles de salaires.
  • Ouvrir des négociations salariales dans toutes  les entreprises.
  • Égalité salariale femmes – hommes
  • Reconnaissance des qualifications
  • Contrôler les aides publiques aux entreprises
  • Contraindre les entreprises à des alternatives aux licenciements.
  • Stopper les suppressions d’emploi, et créer des droits nouveaux pour les représentants des salariés des entreprises.
  • Développer les politiques publiques et les moyens des services publics.
  • Réformer la fiscalité en profondeur, créer de nouvelles tranches d’impôts pour les hauts revenus
  • Ramener l’âge de départ à la retraite à 60 ans pour tous et des départs anticipés pour travaux pénibles.
  • Créer un pôle financier public et établir un mécanisme de crédits à taux réduits pour l’investissement productif

La CGT met à disposition des salariés une pétition pour mettre l’augmentation des salaires à l’ordre du jour des négociations.

Jeudi 25 juin 2015, 2 actions

  1. A 12h30: Rassemblement pour défendre le droit de grève aux Invalides  – Angle de la rue Constantine et de la rue de l’Université.
  2. A 14 heures: Manifestation régionale interprofessionnelle. De Montparnasse (Place du 18 juin) vers le  Ministère du Travail (Varennes-Invalides).

Author: union_admin

Share This Post On
%d blogueurs aiment cette page :