Le 6 novembre : ne rien lacher !

wb_EE65352047DD45A38558A2186F6A7543A la RATP, mettons tout en œuvre pour faire céder le gouvernement, pour l’ouverture de réelles négociations, pour peser sur la direction de l’entreprise afin que cesse la politique de productivité qui vise à faire pression : sur les salaires, sur l’emploi (700 postes supprimés en un an et 2000 postes depuis 2008).
Pour l’ouverture de vraies négociations sur la pénibilité, notamment pour les jeunes agents qui travaillent à nos côtés mais ne bénéficient plus des bonifications liées aux différents tableaux de retraite.
Le cadre unitaire sans précédent au niveau national a permis de construire un rapport des forces majeur dans le pays et aussi de rendre cette mobilisation populaire et porteuse d’espoir pour imposer d’autres choix.
La CGT ne ménage pas ses efforts pour travailler à ce syndicalisme rassemblé, de ce point de vue, la situation à la RATP ne peut nous satisfaire…

Author: union_admin

Share This Post On
%d blogueurs aiment cette page :