REMISE EN CIRCULATION DE BUS D’ANCIENNE GÉNÉRATION

LE DÉFI QUE SEULE UNE ENTREPRISE PUBLIQUE COMME LA RATP PEUT RELEVER GRACE A SA MAINTENANCE INTÉGRÉE !

La Région Ile-de-France, au travers d’IDFM (ex. STIF), a décidé la mise en place d’un nouveau maillage du réseau d’autobus de la RATP, ce qui entraîne le besoin d’augmenter le nombre de véhicules de plus de 130 autobus d’ici la fin du 1er trimestre 2019.

UNE BONNE NOUVELLE POUR LES FRANCILIENS

L’augmentation de l’offre de transport public est une bonne nouvelle, avant tout pour les Franciliens dont les besoins de mobilités sont croissants. Développer l’offre de transport, en toute sécurité, à haut niveau de qualité, voilà les défis relevés par la RATP !

UNE BONNE NOUVELLE POUR LA COLLECTIVITÉ

Seules une entreprise publique comme la RATP, avec en interne des services de maintenance de haute technicité et de savoir-faire est en capacité de relevé ce véritable défi industriel. Ces bus, ils ont été entretenus en interne à la RATP tout au long de leur utilisation, c’est un gage de qualité et de viabilité sans pareil. C’est en toute sécurité, confort et fiabilité que la RATP, grâce à sa maintenance intégrée, pourra répondre présente à la commande de la collectivité et les remettre en circulation.

UNE BONNE NOUVELLE POUR L’INDUSTRIE FRANÇAISE

Avec un parc de véhicules de plus de 4700 autobus, la RATP est le premier client français d’autobus. Le choix politique de passer l’intégralité de ce parc à 0% d’émission de particules fines d’ici 2025 (80% électrique et 20% biogaz), doit s’organiser avec la filière française pour être au rendez-vous de cette transition énergétique, ce qui n’est pas le cas à ce jour. De plus, comme nous l’avions déjà dit, cette transition vers des bus électriques posera aussi la question de la production d’énergie, celle-ci représenterait, pour le seul parc de véhicules de la RATP, une tranche de centrale nucléaire !

NÉANMOINS, UNE DÉCISION PRISE A LA HÂTE

La décision politique d’augmenter l’offre de transport est une bonne décision, elle répond aux besoins des populations, elle participe à réduire les émissions de gaz à effet de serre, elle décongestionne un réseau routier saturé en Ile-de-France.

Néanmoins, cette décision politique aurait dû prendre deux éléments principaux en considérations :

  • D’une part, le coût financier qu’aurait représenté l’achat de véhicules électrique de manière anticipée, c’est-à-dire une « petite » commande de 130 véhicules pour un tarif unitaire d’environ 500.000 €, soit un besoin de financement de 65 millions d’euros minimum ;
  • D’autre part, la capacité de la filière industrielle française à pouvoir répondre à la commande en sachant que la seule ligne de production française à ce jour a une capacité de production de 200 bus par an au maximum ! A l’heure où la décision politique a été prise, nul ne pouvait ignorer cette situation, d’où l’étonnement de la CGT-RATP a la levée de boucliers de certains aujourd’hui.

(Se pose aussi la question des infrastructures nécessaires pour l’alimentation de ces véhicules, la formation des personnels de maintenance, etc…) 

POUR LA CGT-RATP

  • L’augmentation de l’offre de transport collectif est une bonne chose pour les Franciliens,
  • La pertinence du service public pour y répondre est démontrée, ce qui est une nouvelle démonstration de l’absurdité de vouloir ouvrir à la concurrence en 2025 le réseau bus de la RATP,
  • La RATP peu relevée ce défi grâce à sa maintenance intégrée, ce qui est une nouvelle démonstration de la pertinence d’un véritable projet industriel pour la RATP comme le porte la CGT,
  • Le professionnalisme et les savoir-faire des agents de la maintenance vont permettre de relever ce défi technique, leurs métiers doivent être mieux reconnus et valorisés !

Pour répondre aux besoins d’aujourd’hui et aux défis de demain, il faut préserver et renforcer le service public RATP.

L’ouverture à la concurrence et la volonté de certains à faire disparaître cette grande entreprise publique nationale de service public qu’est la RATP doivent être stoppées, sa pertinence est de nouveau démontrée, d’autres choix sont possibles dans l’intérêt des populations !

Auteur: union_admin

Partager cet article :
%d blogueurs aiment cette page :