Salaire, Emploi, Conditions de travail, le 21 novembre en grève !

image_11Dans la continuité du travail unitaire avec les syndicats SUD, CFDT et FO de la RATP, la CGT propose de passer à l’action le 21 novembre prochain de de porter nos revendications salariales et aussi sur l’emploi et les conditions de travail.
C’est dans ce cadre que nous avons déposé une alarme sociale :
 » Les agents de l’entreprise, comme notre Organisation syndicale, sont fortement mécontents de la politique salariale menée à la RATP ces dernières années.
Avec une augmentation de 0,23% en masse de la valeur du point pour 2013, les agents ne sont pas en situation de participer, par l’augmentation de leur pouvoir d’achat sur les éléments pérennes de leur rémunération, à la relance de l’économie nationale, comme de répondre à leur aspiration à toujours mieux vivre du fruit de leur travail.
Votre politique salariale vise, en réalité, à contraindre les salariés à s’inscrire dans des réorganisations de services et à imposer des dégradations de conditions de travail par le biais de primes qui, elles, se multiplient et en nombre et en niveau.
Nous dénonçons cette politique salariale et demandons la réouverture de négociations salariales 2013 d’ici la fin de l’année pour des mesures complémentaires dès cette année.
A l’insatisfaction sur les salaires vient s’ajouter la question de l’emploi dont le niveau à la RATP a fortement décru au regard de l’augmentation de l’offre ces dernières années. Avec un effectif 2013 inférieur à celui de 2002, c’est plus de 20% d’offre de transport supplémentaire qui sont réalisés … la productivité faite sur l’emploi est d’autant plus inacceptable qu’elle dégrade systématiquement les conditions de vie et de travail des agents et qu’elle ne nous permet plus, dans certains secteurs, d’assurer pleinement nos missions de service public.
La CGT-RATP dénonce cette politique à la RATP comme elle le fait avec d’autres Organisations syndicales représentatives de l’entreprise au travers un moratoire qui vous a été transmis ainsi qu’au Premier Ministre, aux Ministères de tutelle, à la Région et au STIF.
Emplois, dégradation des conditions de travail, modération salariale … sont autant d’éléments d’insatisfaction et de colère pour les agents, dans ce cadre, nous déposons, par la présente, une alarme sociale ».
SIGNEZ LA PÉTITION UNITAIRE ET LE 21 NOVEMBRE AGISSEZ DANS L’ACTION !

Author: union_admin

Share This Post On
%d blogueurs aiment cette page :