SALAIRES 2023 : Entre déconnexion et provocation, à quoi joue la Direction ?

Au regard de l’année écoulée, nous aurions pu croire que la Direction de la RATP avait pris la mesure de l’importance de la question salariale sur le climat social de l’entreprise… et bien non ! A ce jour, le compte n’y est toujours pas et, bien entendu, les conséquences de l’inflation vont continuer à nous impacter.

L’indice INSEE, officiel mais…

Au cours des deux réunions préparatoires à la « négociation », la Direction a confirmé son choix de baser la construction de son budget 2023 sur l’option basse des prévisions soit un taux d’inflation à +4,2 %, alors même que la Banque de France estime cette dernière à 6 % en moyenne annuelle. Rappelons que les prix de l’alimentaire ont augmenté en un an et en moyenne de 12,1 %, ceux de l’énergie de 15,1 %…  Malheureusement, même avec un ralentissement de l’inflation, ces prix ne vont pas baisser en 2023.

Pour faire diversion, l’argument fourre-tout de « la RMPP* »

A son habitude, la Direction de l’entreprise verrouille les négociations sur la seule question de la *Rémunération Moyenne des Personnels en Place. Ainsi, cette conception permet à l’entreprise de faire passer les avancements, s’inscrivant dans le déroulement de carrière ou encore certaines primes d’activités, comme des éléments de rémunération. Aussi, la Direction ne proposerait que des mesures salariales à hauteur de +1,9 %. Cette dernière estime donc que l’ensemble de sa politique de rémunération augmentera de +4,2 % en 2023.

Pour la CGT-RATP, il est inacceptable que la Direction prenne comme prétexte les évolutions de carrière, déjà compensées par de la productivité, pour justifier des augmentations moyennes de salaire sur l’année.

Vous avez dit qualification ?

D’autant que la Direction Générale de la RATP ne semble pas vouloir améliorer significativement la reconnaissance de nos qualifications et de nos compétences. Les membres du COMEX confirment leur déconnexion du quotidien des agents et du coût de la vie en Région Ile-de-France, plus élevé que sur le reste du territoire.

Pour toutes ces raisons, la CGT-RATP revendique une augmentation statutaire mensuelle de 300 €, équivalente à 50 points d’indice.

A l’occasion de la réunion des NAO 2023 et afin que chaque agent se fasse entendre, la CGT-RATP a déposé un préavis de grève qui couvre l’ensemble du personnel, de toutes catégories et dans l’ensemble des services du jeudi 12 janvier à 19h30 au samedi 14 janvier 2023 à 7h.

La CGT-RATP appelle à un rassemblement, avec des prises de parole, aux ateliers MRF de Fontenay-sous-Bois le vendredi 13 janvier 2023à partir de 10h. Puis, nous nous rendrons à Val-de-Fontenay (restauration sur place), où se déroulera la réunion des négociations. SOYONS NOMBREUSES ET NOMBREUX !


  Tract-CGT-RATP-NAO-2023.pdf (1,2 MiB, 210 hits)

  2023-01-04-Preavis-de-greve-CGT-RATP.pdf (237,7 KiB, 223 hits)

Author: CGT-RATP

Share This Post On
Phone
Email
Messenger
Messenger
Phone
Email