Sécurité sociale, régime en danger !

wb_FEC4FB63520A433BA9985B6EB3AF3794A la suite d’une alarme sociale, la CGT vient d’être reçue par la direction de l’entreprise qui nous a informé du projet du gouvernement de mettre fin à la délégation de gestion des prestations familiales à la RATP, et ce au plus tard le 1er janvier 2014 ! De fait, les prestations familiales et leur gestion seraient reprises par la Caisse Nationale des Allocations Familiales.
La CGT-RATP a exprimé son plus vif désaccord avec ce projet Ce projet s’inscrit dans une démarche globale de «détricotage» de notre régime spécial de sécurité sociale auquel la direction de l’entreprise ne semble pas défavorable…bien au contraire… !
Une telle disposition serait une nouvelle remise en cause des fondements de notre protection sociale et aurait des conséquences aussi sur les dispositions contenues dans notre statut du personnel (article.131)
En effet le décret de 2004 organisant notre régime spécial de sécurité sociale prévoit la gestion de trois risques :
• le risque vieillesse
• le risque famille
• les risques maladie/maternité et accident de travail/maladie professionnelle
Or, force est de constater que le risque vieillesse n’est plus géré directement par notre régime mais désormais par la CRP (Caisse de Retraite de Personnel de la RATP) et que le risque famille devrait donc être récupéré par les caisses d’allocation familiales.
Concrètement, au regard de la situation dégradée des CAF (fermeture des agences, surcharge, suppressions de postes, etc…), les agents RATP risquent de subir une gestion difficile de leurs prestations familiales et n’ont donc rien à gagner dans cette opération.
Forte de ses expériences dans des entreprises comme France Télécom ou La Poste qui ont suivi le même processus de démantèlement, la CGT peut d’ores et déjà affirmer ses fortes craintes sur les intentions de la Direction et du gouvernement sur l’avenir du statut et, avec celui-ci, les risques latents de privatisation.
D’autant que le ministre des transports vient d’appuyer le PDG Pierre Mongin dans son plan d’entreprise, sa politique et ses projets pour la RATP.
Vous l’aurez compris, il ne s’agit pas du départ d’un simple service, mais de celui d’un élément constitutif de notre régime spécial de sécurité sociale.
Il nous faut réagir et tous nous mobiliser afin de ne pas voir notre statut réduit à sa plus simple expression.
Nous vous invitons donc à signer et faire signer massivement la pétition…
Pétition : halte à la casse du statut des agents de la RATP

Auteur: union_admin

Partager cet article :
%d blogueurs aiment cette page :