VOUS AVEZ DIT CONCURRENCE !

La concurrence, suis-je concerné ?

A la RATP, on parle beaucoup de l’arrivée de la concurrence et l’entreprise ne cesse de répéter qu’elle doit s’y préparer, et surtout rattraper des écarts de compétitivité pour garder ses marchés. Mais concrètement, ça va changer quoi pour moi ?

Magali Machiniste Receveuse

J’ai appris que les conditions de travail seront d’ores et déjà remises en cause avant 2024. On nous demande de nous sacrifier avant tout en sachant qu’après, nous aurons de nouveau une perte conséquente de nos droits ! Déjà aujourd’hui, on me demande de faire du travail supplémentaire même si je ne veux pas en faire, on me fait comprendre que cela compte dans mon déroulement de carrière…mais au moins ce temps-là est majoré, en 2024 ce ne sera plus le cas !

Guillaume Agent de contrôle SCC

Il n’y a pas si longtemps, on a vécu un regroupement des agents de contrôle. Aujourd’hui, la Direction fait machine arrière et on retourne dans le département bus, maintenant Réseau de Surface !

Mais cette décision n’est que dans le cadre de la préparation de la mise en concurrence et, au passage, on ne sait même pas comment on va être affectés ! On va y perdre des plumes !

YANIS Mainteneur ex-MRB

Au fil des années, j’ai vu l’atelier devenir un centre de remisage avec peu de personnel. On vient de fusionner avec le département Bus pour devenir RDS. On entend parler du transfert mais c’est l’inconnu ! Une chose est certaine, c’est que le discours de la Direction c’est qu’on coûte cher ! Ce que l’on veut, c’est maintenir tous nos droits, et augmenter nos salaires ! J’ai déjà du mal à m’en sortir, j’ai une famille ! je suis en colère car je pensais qu’en entrant à la RATP on garantirait mes droits et respecterait mon contrat jusqu’à la fin de ma carrière ! On ne va pas se laisser faire !

SANDRINE Service paye

On m’a demandé récemment quelle quantité de travail je réalisais pour un centre bus. Ma première réaction a été de dire que je ne savais pas exactement la quantifier. J’ai appris par la suite qu’en fait, la Direction pensait rattacher nos emplois au réseau de surface et pour le coup que nous serions transférables à RDS ! Et vu le projet « LYBY+ » les agents ne seront certainement pas remplacés ! Je pense sérieusement à me syndiquer et surtout agir !

ANTHONY Maîtrise point habitat

On n’arrête pas d’entendre parler que ce service va fermer ! On tente de nous rassurer mais DIAPASON fait déjà des ravages dans les fonctions supports. L’ouverture à la concurrence n’arrange pas l’inquiétude car si les agents du réseau de surface sont filialisés, ils ne bénéficieront pas de l’accès au point habitat, et donc il faudra moins de personnel pour assurer notre mission ! Les impacts de cette ouverture à la concurrence concernent tous les services !

L’an dernier, le Parlement a donc adopté la Loi d’Orientation des Mobilités dite la LOM. L’un des objectifs de cette loi a été de définir les conditions sociales qui seront appliquées aux agents de la RATP à l’occasion de l’ouverture de ses réseaux à la concurrence.

Le premier réseau RATP qui va être libéralisé, c’est-à-dire mis en concurrence, c’est le réseau bus, au 1er janvier 2025. Aujourd’hui déjà, toute nouvelle ligne est soumise à la concurrence. Le réseau Optile est en cours de mise en appel d’Offre et la guerre des prix s’applique… sur le dos des salariés.

Au final, pour les 19 000 personnels transférés, ce qui se prépare, c’est un recul significatif des droits, un blocage des salaires et une dégradation très importante des conditions de travail.

Une régression sociale de grande ampleur.

Ce que ne dit pas la loi, c’est la remise en cause de tous les droits comme le 13ème mois, les accords métiers et les déroulements de carrière, les congés soins enfants, le supplément familial de traitement etc…Et que les conditions de travail vont être soumises à re-négociation dans l’entreprise, dès 2021, pour s’adapter au nouveau cadre concurrentiel et celui du transfert des personnels.

Bien au-delà des agents de RDS, c’est l’ensemble des agents de la RATP qui est concerné. Ce qui va être mis en œuvre pour le réseau BUS servira aussi pour le tram, métro et RER. Dès maintenant, nous vivons déjà les impacts de cette préparation puisque nous subissons partout des pressions liées à la productivité, LYBY+, le transfert de SCC, non remplacements de postes, rupture conventionnelle collective etc.

Author: union_admin

Share This Post On
Phone
Email
Messenger
Messenger
Phone
Email