VOUS AVEZ DIT CONCURRENCE !

STOP au dépeçage de la RATP !

La CGT-RATP et la Fédération CGT des transports n’ont pas souhaité faire
la politique de la «chaise vide» face au Ministère et ont participé, avec détermination et dans l’intérêt des agents, aux concertations.

Pour rappel, il s’agit pour les pouvoirs publics de se conformer à la loi qui l’oblige à rencontrer l’ensemble des organisations syndicales représentatives de l’Epic RATP et de la branche des transports urbains avant la publication des décrets relatifs au transfert des agents de la RATP et du futur cadre social territorial.

Il est nécessaire d’être présent pour affirmer à nouveau notre opposition aux choix politiques opéré par l’Etat, Île de France Mobilité, et la Direction de la RATP. Rien dans les textes (ORTF et LOM) n’oblige à mettre en concurrence le réseau historique RATP. Il s’agit d’un choix dogmatique et libéral fait par l’état et IdFM qui ne servira pas à remplir la mission de service public et les enjeux climatiques qui s’imposent dans la période.

Que les choses soient claires, concerter n’est pas négocier !

Les concertations permettent à la CGT de porter des revendications face à un Ministère qui ne cherche qu’un affichage de «dialogue social». Si leur but est de mettre en place des outils réglementaires permettant de se conformer aux doctrines de la dérégulation libérale du service public de transport de voyageurs en Île de France, nous avons pour but d’inverser le rapport de force afin de les contraindre à nous écouter.

Il s’agira indéniablement d’imposer des reculs sociaux pour les agents RATP transférés au regard des «garanties» invoquées par le Ministère dans leur maigre communication.

Est-ce irrémédiable ?

Rien n’est encore figé et ce que la loi fait, elle peut également le défaire. En revanche, rien ne pourra se faire sans l’implication des salariés !

Nous devons nous mobiliser pour infléchir la position des décideurs en convergence  avec l’ensemble des salariés de la profession.

En lien avec la Fédération CGT des transports,
exigeons la mise en œuvre d’un socle social unique, d’un socle social garanti pour un statut unique des salariés du transport de voyageurs par route, métro et tramway.

Seule cette perspective permettra de mettre un coup d’arrêt à la mise en concurrence des salariés au détriment de leur statut social et de la qualité du Service public.

LA CGT-RATP est depuis toujours opposée au dépeçage de la RATP, entreprise publique de Service public !

Maintenant que l’on connaît précisément les contours de la mise en œuvre de ce projet fou, la CGT-RATP appelle tous les salariés de l‘entreprise à se mobiliser massivement pour que l’État, IdFM et la Direction abandonnent ce choix politique absurde qui ne répond ni aux besoins des franciliens, ni à l’assurance d’un avenir pérenne pour les 44 000 agents de la RATP.

Un préavis de grève a été déposé auprès de la Direction générale  pour le jeudi 17 décembre 2020 qui couvre l’ensemble des catégories professionnelles et des services, du 16/12 à 22H au 18/12 à 7h00.

Author: union_admin

Share This Post On
Phone
Email
Messenger
Messenger
Phone
Email