5 syndicats de la RATP contre le recours aux intérimaires à BUS

BUS-Region-IDF-19-08-2014

Nos organisations syndicales ont été reçues par la Région Ile de France afin d’aborder le projet de l’Entreprise de faire appel, pour la première fois, à des salariés intérimaires pour conduire des autobus de la RATP.
Nos syndicats ont alerté la Région sur les problèmes que cette initiative poserait en termes de qualité de service, de sécurité et de climat social.
Ainsi, la RATP s’engage dans un processus de déqualification du premier métier de l’entreprise, celui de Machiniste-Receveur, et dans une nouvelle productivité en termes d’effectifs et de volume d’embauche.
Contrairement aux affirmations de l’entreprise, aucune situation exceptionnelle ne justifie le recours à l’intérim (l’absentéisme des conducteurs de bus RATP est le plus faible en France), l’objectif recherché est bien de pérenniser le recours au travail temporaire pour accentuer la productivité sur l’emploi.
Jusqu’alors la RATP avait toujours eu recours à des plans de détachement de son personnel formé pour palier aux aléas locaux de sous- effectifs.La productivité réalisée ces dernières années permet de moins en moins d’assurer l’offre de transport demandée par le STIF car elle met en tension l’ensemble des centres bus de la RATP.
Les agents sont conscients de cette réalité, la grève du 11 août dernier au Centre Bus de Pavillons a mobilisé 80% du personnel, dans une période estivale pourtant peu propice à la mobilisation.
C’est dans ce contexte que nos organisations syndicales ont également pointé l’incohérence de cette démarche avec les termes du Contrat STIF qui lie la RATP et la Région.
Enfin, nos organisations syndicales dénoncent l’absence de dialogue à la RATP qui préfère dans cette affaire la grève à la négociation.
Les syndicats CFDT, CGT, FO, SUD et UNSA de la RATP souhaitent que le Président de la Région HUCHON intervienne auprès du PDG MONGIN en vue d’obtenir des garanties sérieuses et durables contre tout recours à l’intérim sur les métiers d’exploitation, afin de préserver le modèle social de la RATP, conformément à l’article 93 du contrat STIF.
Notre mobilisation reste entière, toutes les pistes sont envisagées, aussi bien juridiques que conflictuelles, alors qu’approche la rentrée.
PARIS, le 21 août 2014

Auteur: union_admin

Partager cet article :
%d blogueurs aiment cette page :