Coup d’état social à la RATP

S’est tenu ce jour la mise en place du Comité Économique et Social Central (CSEC) à la RATP. Alors que la CGT est 1ère organisation syndicale représentative dans l’entreprise (plus de 1 000 voix devant la seconde), FO, UNSA et CFE-CGC ont écarté la CGT de toutes responsabilités au sein de la gestion du CE.

A cette coalition, s’ajoute la complicité de la Direction de l’entreprise.

Cette dernière, sans en avoir la compétence, a procédé à la destitution d’un élu CGT au CSEC. Elle a purement et simplement annulé l’élection pour en provoquer une nouvelle. Sans surprise, en modifiant le mode de scrutin, l’avantage a été donné à la coalition « anti-CGT ». Belle leçon de démocratie !

Ajoutons, que la Direction n’a pas respecté la législation en vigueur qui prévoit un délai de 8 jours, celle-ci a convoqué cette séance de mise en place avec un délai de seulement 5 jours, prétextant la situation sanitaire ainsi que des « circonstances exceptionnelles » mais sans les expliciter. Suite à notre interpellation, la Direction et les autres représentants syndicaux, n’ont pas répondu favorablement à notre demande de report de cette séance.

Déjà condamnée par la CNIL à une amende de 400 000 € pour non-respect de la loi contre le fichage de salariés, la Direction continue de s’affranchir des lois. Parmi nos recours, nous saisissons les tutelles de l’État, propriétaire de la RATP.

Dans le même temps, un litige juridique nous oppose à la Direction sur la diminution de moyens pour des représentants du personnel. L’une de ces 3 organisations a déjà signé un accord en ce sens. En jouant contre son camp, cette organisation syndicale qui n’est pas digne de la confiance des travailleurs, confirme en réalité une coalition à 4.

Dans ce contexte de démantèlement de l’entreprise, la CGT-RATP reste mobilisée pour agir avec les salarié-es.

Nous serons très vigilants face à l’attitude des organisations syndicales qui feront le choix d’accompagner les politiques de régression sociale sous prétexte d’ouverture à la concurrence !

Paris, le 19 janvier 2022


  Coup d'Etat social à la RATP.pdf (257,7 KiB, 148 hits)

2022 01 19 CP Coup d'Etat social a la RATP

Author: CGT-RATP

Share This Post On
Phone
Email
Messenger
Messenger
Phone
Email