Nouvelle forte mobilisation au RER !

Le 14 mai dernier, les conductrices-eurs des lignes A et B du RER se sont de nouveau massivement mobilisé-e-s.

CGT-RATP / UNSA-RATP / SUD-RATP / FO-RATP

Parce que la Direction ne respecte pas les engagements pris lors des réunions consécutives au mouvement social du 12 décembre 2017, ceci entraîne des tensions entre les différents acteurs de l’exploitation et a des conséquences sur la sécurité ferroviaire et la qualité de service due aux voyageurs.
Parce que la CGT-RATP, l’UNSA-RATP, SUD-RATP et FO-RATP regrettent une nouvelle fois la position de la Direction sur les sujets évoqués, notamment, le management, le retour à un climat serein et notre demande de retour à la version de 1990 de l’article 04-05 de l’Instruction de Sécurité Ferroviaire ISF 211.
Parce que la grève du 12 décembre 2017 n’a visiblement eu aucun impact sur le management du RER… Nous exigeons un réel changement de cette politique inadaptée !
La Direction se retranche derrière le relevé de décisions qu’elle a elle-même écrit et qui ne l’engage à rien.
Elle préfère, une nouvelle fois, opter pour la confrontation. C’est sa drôle de conception du dialogue social.
Cette politique du chiffre, imposée par IDF mobilités (ex-STIF), associée à une pénurie orchestrée par la RATP depuis plusieurs années des effectifs de la conduite dans une « logique » de productivité, conduit à la paupérisation des lignes de RER.
Il en résulte pour nos voyageurs des conditions de transports dégradées et un service public indigne de ce nom, aux antipodes d’une qualité que ces derniers sont en droit d’attendre.
Paris le 18 mai 2018

Auteur: CGT_admin

Partager cet article :
%d blogueurs aiment cette page :