ActualitésÉgalité professionelleEmploi - Conditions de travailPolitique d'entrepriseRetraiteSalaires - Pouvoir d'achatService Public

Il manque 30 Points M. CASTEX, rendez-vous le 13 octobre !

Fort·es de la mobilisation historique pour les retraites, nous sommes déterminé·es, uni·es dans une intersyndicale à l’offensive pour gagner des droits en faveur du monde du travail. Le pouvoir, sur injonction du patronat, cherche à imposer des politiques dites « d’austérité » en abimant les Services publics au profit de cette finance qui capte les richesses créées par notre travail.

D’AUTRES CHOIX SONT POSSIBLES !

Chaque année, 200 milliards d’euros d’aides publiques fiscales ou sociales, qui partent pour l’essentiel dans les dividendes, sont données aux entreprises sans aucun contrôle ni contrepartie. Ce n‘est pas à nous que l’on doit demander encore des efforts !!!

C’est le moment de faire entendre notre voix : nous voulons vivre dignement de notre travail, travailler moins et mieux, avec des budgets au service de l’intérêt général et non des intérêts particuliers.

STOP, NOS SALAIRES DÉCROCHENT !

Alimentation, loyer, énergies… : tout augmente sauf, réellement, les salaires. Pendant ce temps, les grandes entreprises continuent de multiplier leurs profits. A la RATP, les dernières mesures salariales n’ont pas rattrapé l’inflation.

RETRAITES, LA LUTTE CONTINUE !

La réforme des retraites qui s’applique depuis le 1er septembre est toujours aussi injuste, brutale et injustifiée. D’ailleurs, les dispositions plus favo-rables, pour les personnes porteuses de handicap, promises par le Gouvernement, ne sont même pas actées par décret. Donc, elles ne s’appliquent pas !

L’OUVERTURE À LA CONCURRENCE EST TOUJOURS UNE ABSURDITÉ !

Comme pour les hôpitaux, la petite enfance, les aides à l’autonomie, l’école… nos Services publics sont à l’agonie du fait de mauvais choix politiques qui tarissent les recettes fiscales de l’État.

Même étalée, comme le prévoiraient les pouvoirs publics, la vente à la découpe de la RATP reste un danger pour les agents (perte du statut protecteur contre les licenciements économiques) et pour les usagers du quotidien, ils vont subir, aux grès des changements d’opérateurs la productivité effrénée pour dégager, à “très” court terme, des profits.

NOS REVENDICATIONS :

  • L’abrogation de la loi portant réforme des retraites et le retour à un départ à la retraite à 60 ans à taux plein comme référence ;
  • Des départs anticipés pour les salarié·es exposé·es à des facteurs de pénibilité ;
  • L’application d’une politique réellement volontariste d’égalité salariale femmes-hommes, améliorant la retraite des femmes et abondant les ressources des régimes.

À LA RATP, NOS REVENDICATIONS PERSISTENT :

  • L’augmentation immédiate du point statutaire (indice), équivalant à +30 points mensuels ;
  • L’ouverture de négociations sur la revalorisation des grilles et la reconnaissance des qualifications ;
  • La mise en place d’un mécanisme d’indexation de la valeur du point sur l’inflation ;
  • L’arrêt de la privatisation déguisée, en « ouverture à la concurrence », et les filialisations.

TOUTES ET TOUS MOBILISÉ.ES

VENDREDI 13 OCTOBRE 2023 AVEC  2 TEMPS FORTS :

RASSEMBLEMENT À 11H00 – ATELIERS MRF de CHOISY

“STOP à LA FILIALISATION ET à LA SOUS-TRAITANCE à la RATP”

& MANIFESTATION INTERPROFESSIONNELLE À 14h00 – DÉPART PLACE D’ITALIE


  Tract-CGT-RATP-appel mobilisation-13-octobre-2023 (493,4 KiB, 96 hits)

  Preavis-de-greve-CGT-RATP-_-13-10-2023.pdf (233,5 KiB, 86 hits)

Phone
Email
Messenger
Messenger
Phone
Email