ActualitésRetraite

LA COLÈRE MONTE FACE AU 49.3 DE LA HONTE !

Ce que la CGT dénonçait comme injuste, hier, l’est encore plus aujourd’hui et cela ne peut qu’encourager à amplifier les mobilisations et les grèves. Comme partout, la lutte doit se poursuivre à la RATP !

Des millions de manifestant.e.s, plus de 80 % des travailleurs hostiles à la réforme des retraites et, malgré cela, le Gouvernement est resté sourd et a déclenché le 49.3. Il a répondu à cette immense mobilisation populaire par le déni démocratique !

Au Parlement, le Gouvernement a fait le choix du passage en force :

  • avec des procédures accélérées,
  • en refusant de passer au vote sur les amendements,
  • en faisant pression sur les élu.e.s ou les groupes,
  • sur des concessions à la droite réactionnaire.

Aux travailleurs, le gouvernement et le patronat ont répondu par la répression :

  • la réquisition des grévistes,
  • des interventions policières sur les occupations de lieux de travail,
  • des arrestations,
  • des intimidations,
  • et l’entrave au droit de grève.

Forte du soutien de la grande majorité de la population, mobilisée depuis des semaines, l’intersyndicale continue à exiger le retrait de cette réforme, en toute indépendance, dans des actions calmes mais déterminées.

Pourquoi la clause du grand-père est 3 fois « inacceptable » ?

  1. C’est clairement le moyen -transitoire- pour désamorcer la contestation sociale.
  2. Le régime spécial reste le meilleur moyen d’organiser la production d’un Service public 365 jours par an, 24h sur 24 et des inévitables sujétions afférentes (travail de nuit, horaires décalés, exposition aux particules fines, pénibilités…).
  3. La dynamique d’un régime de retraite en voie d’extinction précipitera sa chute faute de cotisations nouvelles, le déficit du régime va rapidement se creuser de plus de 400 millions d’€, dès 2026, comme l’a révélé le Directeur de la caisse de retraite de la RATP devant le Sénat. Sous le double effet d’un déficit qui va se creuser et d’actifs affiliés qui vont diminuer, la clause du grand-père sera inévitablement remise en cause très rapidement.

STOP A L’ENFUMAGE !

Pour gagner le retrait définitif de cette réforme injuste, injustifiée et brutale, la poursuite de la mobilisation s’impose, par la participation massive, de toutes et tous, dès maintenant aux rassemblements syndicaux !

Préparons-nous tous ensemble à la nouvelle grande journée de grève et de manifestations jeudi 23 mars prochain !


  CGT-RATP-LA-COLERE-MONTE-FACE-AU-49-3 DE LA HONTE.pdf (125,9 KiB, 168 hits)

Phone
Email
Messenger
Messenger
Phone
Email