La direction ne répond toujours pas aux revendications…

stop-4-novembre-2014… allons au ministère des transports !

La perperspective, certes lointaine mais réelle, d’ouverture à la concurrence est prétexte à des réorganisations qui, sous couvert d’une meilleure efficacité, ne sont que des mesures de productivité mettant à mal l’emploi comme le niveau social et de rémunération des agents.

La CGT-RATP n’imagine pas l’avenir de notre entreprise sans investir de manière massive dans les agents. Le contraire néglige ce qui fait la force de notre entreprise publique : l’engagement d’hommes et de femmes au service du public.
Ainsi, nous ne cessons d’alerter la direction et les autres organisations syndicales sur la politique salariale menée à la RATP. Elle néglige volontairement la valeur du point afin de contraindre les agents à accepter des réorganisations qui ont, systématiquement, des impacts négatifs sur leurs conditions de travail et leurs conditions de vie.
Il en est de même de la politique de l’emploi. Comment expliquer, à l’heure où la France a un niveau de chômage historiquement haut, que la RATP, entreprise publique nationale, supprime en moyenne plus de 700 postes par an ?
Nous ne sommes pas sans méconnaître le niveau d’embauches important, mais celui-ci est à mettre en relation avec l’augmentation de l’offre de transport et les départs de l’entreprise. Depuis 2001, l’offre de transport a progressé de plus de 20%, pas un emploi supplémentaire n’a été créé à la RATP .
La tentative de recourir de plus en plus à une forme de travail précaire par le biais de sociétés d’intérim est pour les agents comme pour la CGT inacceptable. Le maintien des embauches sous statut pérennise l’emploi, gage de qualité du service public et d’amélioration des conditions de vie et de travail.
La course effrénée aux gains de productivité va même jusqu’à rompre avec certains de nos missions en recourant, de plus en plus souvent et systématiquement, à la sous-traitance dans plusieurs secteurs d’activités…

Politique salariale, emplois, missions du service public … chacun de ces enjeux appelle à des réorientations politiques afin de rompre avec des éléments de fragilisation de notre  service public qu’est la RATP pour, au contraire, le promouvoir et donner aux agents les moyens d’exercer pleinement l’ensemble de leurs prérogatives.

POUR NOS SALAIRES, NOS CONDITIONS DE TRAVAIL ET DES EMPLOIS STATUTAIRES:

14h, place du 18 juin 1940  et manifestation jusqu’au Ministère des Transports (Blvd Saint Germain, Paris 7éme)

 
>>> Téléchargez le préavis ici
>>> Téléchargez l’alarme sociale ici
>>> Téléchargez le tract ici
 
 
 
 

Author: union_admin

Share This Post On
%d blogueurs aiment cette page :