La Région IDF joue le service public… Contre le service public !

Décidément, la majorité politique régionale d’Ile-de-France est bien plus réactive pour prendre des décisions de renforcement de l’offre de transports lors de mouvements sociaux… qu’au quotidien, comme l’appellent pourtant les usagers et les agents des transports qui, chaque jour, ont à souffrir d’une insuffisance et d’une saturation des transports publics !
Ile-de-France Mobilité (IDFM), autorité organisatrice des transports, a demandé à la RATP de renforcer l’offre de transport aux heures de pointe les jours de grève de la SNCF, en semaine.
Cette exigence vise à modifier les services de la RATP, entreprise publique nationale de service public, afin de pallier au mouvement de mobilisation sociale à la SNCF, autre entreprise publique nationale de service public.
Une telle exigence en dit long sur la philosophie politique qui guide cette décision : C’est une tentative grossière pour tenter de contrecarrer l’exigence sociale portée par les cheminots et d’autres salariés en lutte pour un service public de qualité !

Renforcer le service public au quotidien, OUI ! Réorganiser les services RATP pour contrecarrer la grève à la SNCF, NON !

La CGT-RATP invite Madame Pécresse, Présidente de Région et d’IDFM, à donner les moyens pour des transports renforcés au quotidien, pour plus de bus, de tramways, de métros et de RER chaque jour, pour des transports de qualité.

La CGT-RATP appelle les salariés de la RATP à ne pas se déclarer volontaires sur des services visant à pallier à la grève de la SNCF.

La lutte des cheminots a des échos à la RATP, la CGT-RATP invite les salariés de la RATP à s’interroger sur leur propre engagement dans la mobilisation sociale, notamment à l’occasion de la journée nationale d’action du 19 avril prochain.

Paris, le 3 avril 2018

Author: CGT_admin

Share This Post On
Phone
Email
Messenger
Messenger
Phone
Email