Séance du 02/12/2014

Logo-CRE3Les élections professionnelles se sont tenues le 27 novembre 2014, 28.880 votants se sont exprimés, soit un taux de participation de 65 %.
Dans un contexte national tendu d’un point de vue économique et social, dans une actualité où la CGT fait l’objet d’attaques populistes, dans un environnement où, à la RATP, de nombreux syndicats ont tenté de porter le discrédit sur la CGT-RATP, cette dernière vient d’être plébiscitée par les agents qui la place au premier rang des Organisations Syndicales représentatives avec un score de 30,42 % !
Malgré un tassement des résultats en comparaison de ceux de 2010, l’écart reste parfaitement constant avec le deuxième syndicat de l’entreprise (22,10 %).
Il est tout de même à noter un élément majeur dans  cette élection : la disparition des syndicats confédérés CFDT et FO du paysage syndical de la RATP au niveau transversale.
Par cette élection, les agents de la RATP ont réaffirmé leur attachement à la défense de notre service public et aux revendications que nous portons, notamment en termes d’emploi, de conditions de travail, de salaire et de protection sociale.
Ils ont justement sanctionné des syndicats jouant la carte du communautarisme et/ou du corporatisme en ne leur permettant pas d’atteindre le seuil de 10% nécessaire pour être considéré comme représentatif.
La CGT-RATP est le seul syndicat à pouvoir valider un accord d’entreprise par sa seule signature.
Face aux enjeux qui s’ouvrent pour l’entreprise publique de service public (renégociation du contrat avec la STIF, ouverture à la concurrence, etc…), les agents de la RATP, par le vote CGT, ont fait le choix de l’efficacité syndicale et nous les en remercions.
La CGT-RATP continuera à œuvrer au plus près des agents pour imposer d’autres choix, d’autres choix que ceux de l’austérité ; d’autres choix pour l’avenir, pour leur avenir !
 

Auteur: union_admin

Partager cet article :
%d blogueurs aiment cette page :